Déroulement de l'école de police

Dès 2020, la formation policière se déroulera sur 2 ans…

Une première année théorique et pratique en école :

  • formations en salles de cours et dans le terrain
  • exercices pratiques, « semaine-bloc », hors domicile (casernes, abris PCi, bivouac). Durée 7 semaines
  • stages dans le corps de police. Durée 6 semaines
  • horaire journalier variant en fonction du programme de ces activités (vacances sont fixées par l’école ; week-end et jours fériés, sauf événement particulier, sont libres)
  • la progression fait l’objet d’évaluations régulières. Leur réussite conditionne l’inscription à l’examen de capacités opérationnelles (ECO) qui couronne cette première année

Une seconde année, pratique, dans le corps de police

  • encadrée par un coach
  • suivie par un mentor
  • qui nécessite la production quotidienne d’un portfolio
  • le programme varie en fonction du corps de police
  • mène à l’examen de Brevet fédéral de policier


La première année, la formation d’aspirant policier dispensée au CIFPol de Colombier. Elle comprend de nombreux cours théoriques et pratiques, des stages, des visites, des semaines d’endurance ou d’activité sportive et des formations spécifiques. Cette première phase se conclut par un examen de capacités opérationnelles (ECO). La seconde se déroule au sein des corps de police. Elle est principalement basée sur une mise en application terrain des compétences acquises durant la première partie d’école et se termine par les examens du brevet fédéral de policier (sous la forme d’un travail rendu sur portfolio établi par l’aspirant-e durant son année de mise en application).

La formation des policiers est en effet sanctionnée par un brevet fédéral, validé par le SEFRI. Cet examen est mis sur pied par l’Institut suisse de police. Les aspirants-es qui réussissent les examens sont ensuite intégré-e-s dans le corps de police dès le 1er janvier qui suit la fin de leur formation.

Pour être présenté-e-s à l’examen du brevet fédéral de policier, les aspirants-es policiers-ères doivent avoir « suivi avec succès » l’école de police et l’ECO. Ainsi, tout au long de la formation, le CIFPol les soumet à des évaluations dans les branches principales d’enseignement. La réussite de l’école de police dépend des résultats obtenus aux examens intermédiaires.

Pour en savoir plus sur les branches abordées durant la première année de formation, sur les critères de réussite, nous recommandons la consultation du plan d’étude cadre pour la profession de policier-ère édité par l’Institut suisse de police.