Le Plan directeur cantonal des forêts (PDCF), prévu par les législations fédérales et cantonales, permet de définir les objectifs de la politique forestière cantonale ainsi que les mesures propres à les atteindre.

Il met en évidence les intérêts publics à la forêt et sert donc de base à leur défense, par exemple au moyen d'aides financières. Il couvre l'ensemble de l'aire forestière, indépendamment des conditions de propriété. Outil de conduite au service de l'Etat et des communes, il intègre la population et les propriétaires de forêts dans une démarche de planification forestière orientée sur le moyen-long terme. La concrétisation des mesures dépend par contre clairement des budgets alloués. Il n'est pas contraignant pour les propriétaires de forêts, ni pour les particuliers.

La carte cantonale des vocations forestières constitue un élément central du PDCF. Elle localise les secteurs de forêts présentant un intérêt public important au niveau cantonal (priorité à la protection de la nature et du paysage, à la protection contre les dangers naturels, à l'accueil du public ou à une utilisation particulière). Des principes de gestion adaptés sont formulés pour ces secteurs qui recouvrent environ 18% de l'aire forestière. Les autres forêts et pâturages boisés (82% environ) ne nécessitent pas de priorisation parmi les diverses fonctions de chaque forêt (ces surfaces ont donc a priori une vocation de production de bois et de maintien d'une utilisation mixte sylvo-pastorale, dans le respect du principe de multifonctionnalité de chaque forêt). Par ailleurs, les intérêts publics très localisés ne peuvent être mis en évidence dans un plan directeur établi à l'échelle du canton. Ils doivent être pris en compte dans les activités de terrain du service forestier et du propriétaire. La carte cantonale des vocations forestières est intégrée dans le géoportail cantonal et peut donc y être consultée de manière conviviale et précise.

Le PDCF, qui inclut la carte cantonale des vocations forestières, a fait l'objet d'une consultation publique en automne 2011. Suite à la consultation, diverses adaptations ont été apportées. La version finale du PDCF a été approuvée par le Gouvernement en date du 12 juin 2012. Conformément à l'article 35 de la loi sur les forêts, il a été ratifié par le Parlement en date du 27 février 2013.

Au niveau cantonal et communal, différentes autres planifications liant les autorités s'appliquent à l'aire forestière (plan directeur cantonal, plan directeur cantonal des paysages, plan d'aménagement local, conception évolutive du paysage CEP, etc.). La revitalisation des importantes surfaces de pâturages boisés représente également un enjeu d'importance pour le canton. Cette thématique complexe et interdisciplinaire par excellence est actuellement affinée dans un document stratégique qui approfondit le PDCF (Politique cantonale des pâturages boisés).