Les discriminations et le racisme sont des freins conséquents au processus d'intégration des personnes étrangères. Le canton du Jura souhaite que tout témoin ou victime d'actes discriminatoires en lien avec sa nationalité, son origine, sa religion ou son ethnie puisse bénéficier d'une écoute et de conseils. De plus, des actions de prévention  sont mises en oeuvre, chaque année, afin de lutter activement contre les discriminations et le racisme.

Réseau de centres de conseil pour les victimes du racisme

Depuis 2016, le Bureau de l'intégration des étrangers et de la lutte contre le racisme fait partie du «Réseau de centres de conseil pour les victimes de racisme», qui compte 26 centres de conseil en Suisse. Ce partenariat comprend trois axes et objectifs:

  • Travail en réseau et échanges entre professionnels
  • Base de données DoSyRa
  • Rapport d'analyse

Le rapport annuel 2017 présente une analyse des incidents recensés et classés comme cas de discrimination raciale.

Le réseau de centres de conseil est né en 2005 d'un partenariat entre la Commission fédérale contre le racisme (CFR) et humanrights.ch.

Cadre légal

La discrimination et l'atteinte à la dignité d'une personne ou d'un groupe de personnes en raison de leur appartenance raciale, ethnique ou religieuse sont condamnées depuis l'entrée en vigueur le 1er janvier 1995 de l'article 261bis du Code pénal suisse (norme pénale antiraciste). La Confédération, par son Service de lutte contre le racisme, propose à ce titre un guide juridique en ligne sur la discrimination raciale.

Parallèlement à cela, la Confédération s'engage également dans la prévention et la sensibilisation de la population suisse en allouant des soutiens financiers à des projets visant spécifiquement la lutte contre les discriminations et le racisme. La République et Canton du Jura s'inscrit dans cette démarche en proposant également un soutien financier pour des projets ayant comme objectifs de prévenir et de lutter activement contre les discriminations raciales.